Mosaïque

Par Lise Lacombe

Pyramide inversée sur la voile et chapeau de paille sur la tête, Freeze Corleone part à labordage. Guidé par le Log Pose (la boussole dans le manga « One Piece »), sa destination est tracée : les sommets du rap français. Entre vents et marées, il surfe sur les références mangas. Capitaine des mers, Freeze aka Issa Lorenzo Diakhaté, nous embarque sur son voilier nippon.

Freeze, capitaine comme Luffy. Dessin réalisé par Jade Da Costa (@jade_dacosta / @dibujospapi).

« J’serai l’seigneur comme Luffy » nous prévient Freeze Corleone dans son freestyle Luffy dédié au personnage principal de « One Piece ». Sur ses six projets, l’artiste évoque 26 fois l’univers de ce manga. À tel point qu’il finit par « voir la vie comme Oda » (Braquage), l’auteur de « One Piece » (Eiichiro Oda).

Membre fondateur de La ligue des ombres, Freeze navigue sur les ondes du rap français depuis 2013. Capitaine de son équipage comme Luffy, il« avance en suivant la direction indiquée sur le log pose » (1 peace). Le Log Pose est la boussole qu’utilise les pirates de « One Piece ». Elle indique le chemin du trésor caché (le One Piece) à l’équipage du chapeau de paille comme elle indique la voie de la réussite à Freeze et son collectif.

« Comme un Pokémon, j’attends le niveau d’évolution »

Reste encore à traverser la route de tous les périls autrement appelée l’océan Grand Line. Il est réputé pour être l’endroit le plus dangereux du monde, parfois appelé « le cimetière des pirates ». Au bout de la route : le Nouveau Monde où se cache le One Piece que se dispute les équipages. À l’image de Luffy, Freeze est en quête de son trésor : conquérir le trône du rap français en survolant la concurrence.

Acharné de travail, le rappeur a attendu son heure. Sur son premier projet « À la recherche de la daillance » en 2011, il confiait : « comme un Pokémon, j’attends le niveau d’évolution » (Pute nègre). Son dernier album « Projet Blue Bleam » en est l’illustration.  La critique a unanimement célébré ses progrès et son public s’est élargi.  

Sur la route du succès, il a néanmoins croisé les fruits du démon. Dans le manga « One piece », ces fruits ont des propriétés magiques qui donnent à celui qui en avale une nouvelle capacité (élasticité, transformation, invisibilité…). Freeze n’a pas pu résister à la tentation. Après avoir croqué dans un Mera mera no mi (le fruit du démon du feu), le rappeur « crache des flammes » au mic (LRH). Voilà pourquoi son flow est particulièrement enflammé.

Freeze aka Prof Chen 

De capitaine comme Luffy à Sensei (maître qui enseigne à l’élève), il n’y a qu’un pas. En effet, Freeze se  surnomme Prof Chen en référence au professeur Samuel Chen du manga et des jeux vidéo « Pokémon » : « Prof Chen négro, j’te laisse choisir ta pokéball » (Prof Chen). Prof Chen est celui qui remet le Pokémon de départ aux jeunes souhaitant devenir dresseurs de Pokémon.

 

Cover de Freeze pour son titre Prof Chen.

À l’image de ses inspirations, Freeze règne avec autorité sur le rap game. Il enseigne son flow à la concurrence : « J’vois plus le peloton j’ai trop d’avance. J’les écoute, j’entends mes flow d’avant » (Donquixote Doflamingo). Le titre Élèves en featuring avec Lala &ce illustre cette prise de position : « d’où j’suis j’vous vois tout petit ».

Expérimenté et technique, il regarde la concurrence de haut depuis la Tour Karin : « Je n’suis pas à ton étage. Trouve-moi beaucoup plus haut comme Karin » (Karin). Cette tour du manga « Dragon Ball » est si grande qu’il a fallu trois jours à Son Gokû pour arriver à son sommet lors de sa première ascension.

Marionnettiste du rap game, Freeze Corleone« tire les ficelles comme Doflamingo » (Donquixote Doflamigo). Doflamingo, personnage de « One Piece », a mangé le fruit du démon ito ito no Mi qui lui permet de créer et manipuler des fils invisibles. En effet, le rappeur manie le jeu médiatique comme bon lui semble. Sans jamais avoir accordé une seule interview, il est parvenu à faire sa place dans le rap.

« Mon blaze sort de DBZ »

L’artiste s’identifie aussi à l’ennemi de Son Gokû : Freezer. Sa maîtrise du Buku Jutsu (la danse de l’air) lui rappelle son addiction aux drogues qui le font planer : « Freeze maîtrise la danse de l’air, grâce à de l’herbe, moi j’ai pas besoin qu’le Red Bull me donne des ailes » (El Freeze).

Un anti-héros qui l’a inspiré jusque dans son nom de scène : « Mon blaze sort de DBZ » (El Freeze). Cette référence n’est pas anodine pour le rappeur. Freezer incarne l’empire du mal. Identification intéressante pour l’artiste qui incarne un rap à contre-courant, polémique et dont les références aux illuminatis et aux forces du mal sont constantes. Alors que « One Piece » lui permettait de se draper sous les traits d’un héros comme Luffy, Freeze se sert de « Dragon Ball » pour dévoiler son côté obscur.

Le nombre de références manga et anime par projet.

Avec son bic comme bâton magique, Freeze Corleone est un ovni du rap français. À la fois héros comme Luffy et anti-héros comme Freezer, il est un de ces artistes dont la musique est destinée aux oreilles les plus ouvertes et les plus averties. Un artiste touché par la grâce du Haki des rois : « Comme Luffy, j’ai l’Haki » (Elèves). Le protagoniste de « One Piece » possède ce fluide royal que détient une personne sur un million.

De projet en projet, d’île en île, Freeze navigue vers le Nouveau Monde où le One Piece l’attend peut-être:« J’prends mon temps avant l’Nouveau monde, j’renforce mon navire et flotte tranquillement sur vos ondes » (1 peace). Un trésor que recèle assurément son prochain projet « La Menace Fantôme » attendu pour 2020 qui, espérons, lui attribuera le titre tant convoité de Roi des Pirates.

Playlist disponible sur Deezer et Spotify.