Mosaïque

Pour chaque album de Kanye West qui voit le jour, il en existe un autre qui ne sortira jamais. Un an avant « The Life Of Pablo », le rappeur annonçait un autre projet devenu depuis un mythe sur les forums de fans : « So Help Me God ». Alors que Ye ne semble pas vouloir nous livrer « Donda », son dernier album annoncé en juillet dernier et repoussé depuis. Décryptage de l’histoire de ce mystérieux projet, jamais dévoilé.

Le 11 février 2016, Kanye West faisait son apparition dans le mythique Madison Square Garden pour dévoiler sa nouvelle collection Yeezy devant des milliers d’invités. À l’occasion de ce show instantanément iconique et en présence des plus grands noms du monde de la mode et de la musique, l’artiste présentait également pour la toute première fois son septième album. Trois ans après son dernier projet, le très expérimental « Yeezus », le rappeur introduisait sa nouvelle création avec sobriété et décontraction : 

« Je suis sur le point de vous faire écouter mon nouvel album, donc si vous aimez n’importe quelle chanson, n’hésitez pas à danser, à bouger. Si vous êtes excités faites le savoir, applaudissez, faites ce que vous voulez. » Le monde découvrait alors « The Life of Pablo », (TLOP), sorti trois jours plus tard en streaming. 

Mais avant de porter ce titre et de faire trembler la célèbre salle new-yorkaise, le septième album de Ye était attendu par ses fans sous une autre forme. Un projet qui n’a jamais vu complètement le jour bien qu’il ait provoqué de multiples fantasmes et spéculations : la première version du septième album de Kanye West : « So Help Me God ».


Parler d’un album qui n’est jamais sorti implique de faire preuve de prudence. En ce qui concerne « So Help Me God », il est nécessaire de faire le tri entre d’un côté les événements ayant entourés la création de l’album et sa transition vers « The Life of Pablo » de 2014 à 2016. Et de l’autre les rumeurs, les leaks, les suppositions plus ou moins plausibles qui entourent le projet.

The Life of So Me Help Me God

Commençons par ce que l’on sait. 

Le 31 décembre 2014, Kanye partage son premier titre depuis la sortie de « Yeezus », un sixième album très agressif, brut et provocateur. À la surprise générale, il s’agit d’une collaboration avec Sir Paul McCartney intitulé Only One. En chantant du point de vue de sa mère décédée, Donda West, alors qu’elle le regarde depuis le ciel, Kanye rend un hommage émouvant à sa propre fille North et livre l’une de ses chansons les plus optimistes et touchantes. 

Radicalement opposé aux dernières sorties du rappeur, le single intrigue à sa sortie, et ses fans commencent à y voir une nouvelle direction pour Ye. L’apparition, quelques semaines plus tard, d’une deuxième collaboration entre l’ancien Beatles et Kanye, cette fois ci rejoints par Rihanna, renforce l’idée d’une nouvelle ère plus positive pour celui qui jouait depuis plusieurs années le rôle de méchant au sein du rap game. 


Mélangeant pop, folk, country et hip hop, Four Five Seconds est un single entraînant, débordant de bonne humeur et tranchant, plus encore que Only One, avec les derniers albums signés par Ye à l’époque.

Le 20 février 2015, lors d’un passage dans l’émission The Breakfast Club, Kanye annonce que son septième album, encore sans titre, est « terminé à 80 % ». Il reste très mystérieux concernant le contenu mais explique qu’il veut « se concentrer sur la musique, sur la joie, et se mettre au service des autres » à travers celui-ci. 

Il réitère six jours plus tard au micro de Zane Low, et promet un album rempli « d’amour et d’énergie positive ». Il aborde également son évolution dans le prêt-à-porter alors qu’il lance à cette époque sa collaboration avec Adidas. Après avoir fait ses preuves dans la musique en tant que producteur et rappeur, Kanye a longtemps exprimé sa frustration face au monde de la mode dont il se sent exclu.

« The College Dropout est né de ma lutte pour pouvoir rapper, cet album est né d’une lutte pour pouvoir designer. »

Kanye West

Au cours de l’interview, il compare son état d’esprit vis-à-vis de son prochain projet à celui qu’il avait lorsqu’il a façonné son tout premier album studio : « The College Dropout est né de ma lutte pour pouvoir rapper, cet album est né d’une lutte pour pouvoir designer. » Loin de la colère et de la frustration de Yeezus, Kanye commence à ouvrir les portes et réussit enfin à s’exprimer hors de sa musique, un souhait qu’il a toujours présenté comme son désir le plus fort. 


Au moment où Kanye commence à dessiner les contours de son album, l’attente s’intensifie avec la sortie de sa troisième et dernière collaboration en date avec McCartney : All Day. Le titre est introduit de manière fracassante lors de la cérémonie des Brit Awards. Accompagné sur scène par une centaine d’MC locaux, tous vêtus de noir, ainsi que deux lance-flammes, Kanye dévoile le single avec une performance à la puissance rare.

Avec Only One, Four Five Seconds et All Day, Kanye s’est illustré en trois sons dans trois genres très différents et place haut la barre pour son album. 
À nouveau au centre de l’attention, il annonce le 1er mars 2015 sur Twitter le nom de son prochain album : « So Help Me God ». Il publie également l’image d’un symbole monastique du XIIIe siècle associé à la Vierge Marie. Cette illustration est pendant un temps perçue comme la cover de l’album mais ne sera officiellement associée qu’au single All Day. Après avoir donné un nom à son oeuvre, et alors que l’attente du public explose, Kanye West disparaît.

The Birth Of Pablo 

Pendant des mois, aucune musique ne sort et les informations sur l’album sont sporadiques. Quelques tracklists plus ou moins fiables leakent et les forums de fans spéculent constamment. Pourtant, la sortie de « So Help Me God » semble être de moins en moins imminente. 

Comme un aveu de sa difficulté à finir son album, Kanye annonce qu’il change le titre en « SWISH », le 1er mai 2015, sans donner plus d’explication. Pendant un court laps de temps, le projet est également nommé « WAVES ».

Ce n’est qu’en janvier 2016, soit un an après la sortie de Only One, que Ye accélère et remet son septième album sur les rails. Il commence la nouvelle année avec Facts un titre trap relativement classique, à charge contre Nike. Une date de sortie tombe enfin, celle du 11 février, et le titre change une dernière fois avec l’annonce d’un sigle mystérieux, « T.L.O.P », révélé ensuite comme The Life of Pablo

Comme au début de l’année précédente, en l’espace de quelques semaines les sorties s’enchaînent avec Real Friends, No More Parties in LA et enfin 30 Hours. Mais cette fois-ci, Kanye va au bout et l’album finit par être dévoilé lors de son show au Madison Garden (voir au début de l’article, NDLR). 

De l’extérieur, il est impossible de savoir précisément à quel moment le septième album de Kanye West a cessé d’être « So Help Me God » pour devenir « The Life Of Pablo ». Le second a été construit sur les cendres du premier, mais les deux projets semblent avoir une vie distincte dans l’esprit du rappeur. Et face à la richesse de la musique qu’il sortait au moment de l’annonce de « So Help Me God », impossible de ne pas se demander à quoi aurait ressemblé l’album s’il était sorti à cette époque. 

Religion, introspection, collaboration 

C’est ici que l’on s’éloigne des certitudes pour se laisser aller dans les suppositions.

Avec un titre comme « So Help Me God », un symbole monastique et un rappeur qui entretient depuis ses premiers sons une relation forte avec le christianisme, on peut imaginer sans prendre de risque que la religion occupait une place importante dans l’album. Bien avant « Jesus is King » et les Sunday Services, Kanye évoquait régulièrement dieu et la spiritualité dans ses paroles, notamment dans « Yeezus », album au titre évocateur dans lequel il avait plutôt tendance à se mettre au niveau de dieu plutôt qu’à son service. Les leaks semblent aller dans ce sens, bien qu’ils doivent être pris avec des pincettes, avec des titres particulièrement connotés : God Level, New Angel, ou encore Fall Out Of Heaven.

Kanye préparait également un album ponctué de passages très personnels. Outre Only One, « So Help Me God » aurait pu contenir Awesome, une balade en hommage à sa femme Kim Kardashian. Le titre qui aurait été enregistré en 2011 n’est jamais officiellement sorti mais aurait pu enfin trouver sa place sur un album consacré à la joie et à la positivité.

(Extrait de Awesome

« Stop everything you’re doing now ‘Cause baby, you’re awesome, so awesome. You look too good to be at work. You feel too good to ever hurt. I hope you’re ready for tonight. I’m gon’ cook, you’ll be dessert. You can’t be still. I gotta move, I gotta dance, I gotta live, I gotta love, I gotta hope, I got a chance. ‘Cause baby, you’re awesome » 

Dans un ton plus sombre mais tout aussi personnel, Kanye devait inclure dans le projet la chanson très introspective I Feel Like That, présentée à la suite de All Day dans un clip réalisé par Steve McQueen. La vidéo n’a jamais été officiellement publiée bien qu’elle ait fait l’objet d’une exposition en 2015. Le titre est lui construit comme une suite de symptôme de la dépression et de l’anxiété énoncés par le rappeur, suivie d’un refrain dans lequel il les revendique :

(Extrait de I Feel Like That)

« Feeling afraid in open spaces or in public. Thoughts of ending your life. Feeling that most people could not be trusted. Poor appetite, heart or chest pains? I feel like this, I feel like this, I feel like that, I feel like this all the time. »

En ce qui concerne la trinité issue de la collaboration avec Paul McCartney, sa présence sur l’album semble logique, avec l’exception possible de Four Five Seconds que Rihanna voulait pour son propre album « ANTI ». Les trois titres n’ont finalement jamais rejoint le moindre album. 


Ce n’est pas le cas de Wolves, une chanson en featuring avec Sia et Vic Mensa entendue pour la première fois lors du premier défilé Yeezy en février 2015. Le titre initialement prévu pour « So Help Me God » a été conservé lors de la transition vers « The Life of Pablo » avec l’ajout d’un couplet absent de la première version.

Ce n’est pas le seul rescapé puisque Famous, l’un des plus gros succès de « T.L.O.P », était déjà prévu avant les changements de noms. À cette époque, le son s’appelait Nina Chop en référence à Nina Simone qui est samplée sur le morceau. Rihanna n’était pas présente sur la chanson, contrairement à Young Thug qui devait à l’origine en faire partie. 

Travis Scott aurait vraisemblablement aussi été dans le line up avec deux titres potentiels que le rappeur de Houston a finalement récupéré pour son propre album « Rodeo ». Dans une interview accordée à Billboard, il expliquait en septembre 2015 : « 3500 était censé figurer sur l’album Ye » ajoutant : « Ça devait être son single, mais il travaillait sur son album depuis si longtemps et mon album arrivait, alors je me suis dit : « Yo, je veux  m’amuser avec ça ». J’étais sensé avoir une feature de Ye dessus, et j’ai aussi refait le beat. »

Même destin pour Piss On Your Grave. Le titre provocateur aurait été enregistré lors des sessions studios avec Paul McCartney et était initialement destiné à « So Help Me God ». Mais Travis Scott qui voulait que le morceau figure sur son album l’a échangé avec Ye contre une démo de FML, un titre qui finira sur The Life of Pablo

Enfin, un dernier son revient régulièrement dans les leaks et les tracklists qui tournent sur les forums. Il s’agit de When I See it, dont une version a été publiée sur Soundcloud par Kanye West lui même quelques mois avant la sortie de « T.L.O.P ». 

(Extrait de When I See It)

« Roll some, think I’ll roll some. To know some, if we both honest. Who lasts ? Yeah, you lie. Spent the whole summer tryna be at the wrong place at the right time. But I know what’s mine when I see it. I know, I know, I know when I see it. Riding down the 405, baby. Pacing, thinking, to myself. If I should make it right when I pulled up to the light. And then my phone started ringing diamonds in the colors of those eyes. Don’t know why, but I know a sign when I see it. »

La prod du titre a finalement été donnée à The Weeknd pour son morceau Tell Your Friends, sur lequel le rappeur de Chicago a également apporté une contribution vocale. Si l’on ne sait pas si le chanteur canadien était prévu sur le titre original, la décision de lui laisser était certainement la bonne au vue du succès qu’a rencontré sa version du morceau, dont la qualité est à souligner. 


Après avoir écouter tous ces titres, il est évident que « The Life of Pablo » a conservé de nombreux éléments déjà présents sur « So Help Me God ». Mais l’album que Kanye préparait en 2015 avait sa propre identité. Il était visiblement plus proche de « Yeezus » que ne l’est « T.L.O.P », comme en témoigne l’implication de Travis Scott, absent du projet final, mais également l’agressivité d’un titre comme All Day qui aurait parfaitement trouvé sa place entre Black Skinhead et New Slaves. West semblait avoir un désir de chanter similaire à celui qui l’habitait lors de la réalisation de « 808s And Heartbreak » et une volonté de se livrer qu’il retrouvera sur son huitième album, « Ye ».

« So Help Me God » aurait pu être un album profond, différent, cohérent. Comme il aurait pu être décevant, trop pop, ou pas assez expérimental… La passion qui existe parmi les fans de Kanye West autour de ce projet avorté vient principalement du fait qu’il n’ait jamais vu le jour. Comme pour les nombreux unreleased de l’artiste (« Yandhi », « Good Ass Job », « Turbo Grafx »…), il est tentant d’imaginer qu’un chef d’oeuvre existe sur un disque dur caché quelque part à Calabasas. 

En réalité, Kanye a jugé que l’album n’était pas encore prêt, que ça n’était pas le projet qu’il voulait sortir à ce moment et il a préféré faire évoluer sa vision jusqu’à créer « The Life Of Pablo », un album qu’il a jugé suffisamment abouti pour être partagé. « T.L.O.P » est par ailleurs un excellent album : diversifié, ambitieux et unique.

 
On ne saura jamais si « So Help Me God » lui aurait été supérieur, ou même équivalent. C’est d’ailleurs ce mystère qui donne à l’album son aura. Ce sont les fantasmes, les rumeurs et l’imagination des fans de Kanye qui l’ont élevé au rang de véritable mythe dans sa discographie.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.